Accueil / Produits / Les calculs

Les calculs

5 types de calculs sont effectués chaque jour : 2 calculs horaires, un calcul journalier rapide, un calcul hebdomadaire rapide, un calcul journalier précis et un calcul journalier hebdomadaire précis.

Les 3 premiers comprennent les stations du réseau RGP et les stations voisines des réseaux EPN et IGS. Les deux derniers comprennent l’ensemble des stations RGP plus une sélection de stations EPN européennes ainsi qu’une sélection de sites IGS à travers le reste du monde. De même que pour la métropole, un calcul horaire, un calcul journalier rapide et un calcul hebdomadaire rapide sont effectués sur la zone Antilles – Guyane. Un calcul journalier rapide et un calcul hebdomadaire rapide sont également effectués sur la zone de l’océan indien autour de l’île de la réunion.

Les traitements sont effectués avec le logiciel de l’Université de Berne (version 5.0 jusqu'au 28 janvier 2014 et 5.2 depuis).

Calcul horaire (hourly_1)
  • A pour vocation principale la production des produits troposphériques et le contrôle de l’utilisation possible et correcte des fichiers horaires mis à disposition par le RGP.
  • Effectué chaque heure sur 6 heures glissantes.
  • Utilisation des orbites ultra-rapides produites par l’IGS.
Calcul horaire (hourly_2)
  • A pour vocation principale le calcul ultra rapide des coordonnées des stations et le contrôle de l’utilisation possible et correcte des fichiers horaires mis à disposition par le RGP.
  • Effectué chaque heure sur 6 heures glissantes.
  • Utilisation des orbites ultra-rapides produites par l’IGN.
Calcul journalier rapide
  • A pour vocation principale le calcul des coordonnées en vue de déterminer d’éventuels déplacements non périodiques des stations.
  • Effectué chaque jour sur les données de la veille.
  • Utilisation des orbites rapides produites par l’IGS.
  • Contribution à la solution rapide de l’EPN.
Calcul journalier précis
  • A pour vocation principale la détermination précise des coordonnées des stations.
  • Effectué chaque jour sur les données journalières vieilles de 2 à 3 semaines.
  • Utilisation des orbites précises produites par l’IGS.
  • Contribution à la solution précise EPN.
Calcul hebdomadaire précis
  • A pour vocation principale la détermination précise des coordonnées des stations.
  • Effectué chaque semaine, pour les données vieilles de 2 à 3 semaines. Ces solutions hebdomadaires précises sont régulièrement cumulées grâce au logiciel CatRef développé au LAREG en vue d’obtenir des solutions positions/vitesses en IGS05. Elles servent également de base à la détermination du statut de stabilité des stations.

Options de calcul communes aux calculs horaires et journaliers

  • Préparation des fichiers en utilisant les observations GPS L1, L2, C1, P2 (cadence 30 s), traitement final à 180 s. Les observations Glonass sont utilisées à partir de la semaine 1926
  • Observables utilisés : la phase, le code n'étant utilisé que pour la synchronisation des horloges des récepteurs et pour vérifier que les positions a priori sont réalistes (à au moins 5m).
  • Préparation des fichiers de simples différences en utilisant la stratégie Shortest
  • Préparation des fichiers de phases en mode base par base en utilisant les doubles différences. Les sauts de cycle non gérés donnent lieu au marquage des mauvaises observations ou à la mise en place d’une nouvelle ambiguïté.
  • Elévation de coupure : 15° jusqu'à la semaine 1129, 10° à partir de la semaine 1130, 3° à partir de la semaine 1777
  • Utilisation du fichier des centres de phase PHAS_IGS.I08 (calibrations absolues) à partir de la semaine 1642, utilisation du fichier PHAS_IGS.I05 (calibrations absolues) de la semaine 1400 jusqu'à la semaine 1641, utilisation du fichier PHAS_IGS.I01 (calibrations relatives) avant la semaine 1400.
  • Application du modèle de surcharge océanique FES2004 de M.S. Bos and H.-G. Scherneck.
  • Pondération des observations en fonction de l'élévation - fonction cosZ - (à partir de la semaine 1130)
  • Ionosphère : utilisée uniquement pour les calculs horaires
  • Troposphère.
  • Fixation d'ambiguïtés, stratégie QIF (Quasi Ionosphere Free), base par base puis contrôle du nombre d'ambiguïtés fixées jusqu'à la semaine 1925. Stratégie QIF et L1/L2 pour les petites lignes de bases à partir de la semaine 1925
  • Sauvegarde des équations normales
  • Mise en référence à partir de la solution libre obtenue précédemment.

Options des calculs hebdomadaires

  • Comparaison des 7 solutions des 7 jours précédents.
  • Combinaison des équations normales avec le module ADDNEQ2 du logiciel de l’Université de Berne, Combinaison en utilisant seulement 3 translations et les contraintes minimales.
  • Détection de points faux (outliers) selon un seuil (15 mm en planimétrie et 30 mm en hauteur) et selon l’erreur quadratique moyenne (10 mm en planimétrie, 30 mm en hauteur). On effectue la même mise en référence que pour les calculs journaliers et horaires.
Mis à jour le 06/12/2016